mercredi 23 avril 2008

شـارعــْــــنـا

سـْــتـنـّــيـتك في شارعـْــنا

لّي من مــُــدّه ضَـــيـّـعْــــنا

و الشّـارع ما عرفـنـيـش

ما سـمـعـنـيـش

ما رحـمـنـيـش

هـالشّــارع ولّى قـاســـــي

و حـْــكايـِــتــْــنــا نــَـاســِي

تـْـلاقـو العـشّـاق اللـّـي يـسـْـتــنّـــو... وانتِ ما جـيـتــيــــــش

******

و كـإنـّــي صْــغـــير.. وضــايع

مــدّيــتْ اِيــــدِي للــــشــّـارع

حــبـّـيـــــتْ نـْــغـنّــي عـْــلــيــه

و الا نبكــِـي .. بـيــنْ ايــدِيـــه

وْ رَعــْـــشــِـــتْ إِدَيّ

وْ لـَــمْــعـِتْ عـِــنـَــيّ

تـْـفـَـكّـرْت حْـكايه حْــزيــنه .. صارت .. بيني وبينك فيــــــه


7 commentaires:

lasnumberone a dit…

Quand on donne de l'importance au moindre petit détail qui nous rapelle un histoire, la rue, les dates, les chansons...
On croit qu'ils nous entendent et on oublie qu'ils ne sont que des choses dénudées d'âme. Ce charaa n'est qu'un support, qu'un témoin amnésique.

brastos a dit…

las
"...on n 'oublie rien de rien ...on s'habitue .. c'est tout ..."
ces petites choses .. ces "témoins amnésiques" sont , souvent , plus fideles

mandela a dit…

ثلاثة حصص جديدة لقناة الحوار التونسي
جاهزة للتتنزيل أو التليشارجمون كيما تحبو
http://www.arcoiris.tv/modules.php?op=modload&name=Downloads&d_op=viewdownload&cid=1045

أرابيـكا a dit…

كان اللى خربشناه البارح انا والص وازواو تقاسيم قليّ اش نسميّ هذا يا فنّان؟؟؟ :)))

brastos a dit…

ارابيكا ...
نسمّيه تخربيش..

Anonyme a dit…

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
On oublie le visage et l'on oublie la voix
Le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
L'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
L'autre qu'on devinait au détour d'un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
Avec le temps tout s'évanouit

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
Même les plus chouettes souv'nirs ça t'as une de ces gueules
A la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
Le samedi soir quand la tendresse s'en va toute seule

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
L'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
L'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
On oublie les passions et l'on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
Et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l'on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment... avec le temps... on n'aime plus

brastos a dit…

@ anonyme ..

bravo .. tu m'as rappelé Ferré .. le grand poete .. philosophe ...

merci..